Une coopérative … ça fonctionne comment ?

Qui peut souscrire au capital de la coopérative ?
Toute personne physique ou morale (association, entreprise, collectivité publique…), qui se sent interpelée par les enjeux du projet et souhaite agir de manière concrète pour répondre à l’objet de la société, peut devenir sociétaire en acquérant au moins une part sociale. Cela concerne : les bénéficiaires de ses activités, les employés de la coopérative, les bénévoles qui s’y impliquent, les personnes qui lui fournissent des biens ou des services facilitant son fonctionnement.
 
Qu’est-ce qu’une part dans la coopérative ?
C’est un titre de copropriété. La société coopérative est à capital variable : l’achat et le remboursement de part n’est pas soumis aux lois du marché. Contrairement aux titres de propriété de sociétés classiques, le montant des parts sociales reste fixé à sa valeur initiale de 20 euros. Prendre une part dans la société coopérative signifie s’engager pour soutenir le projet.
 
 
Qu’est-ce que le capital social de la coopérative ?
L’ensemble des parts sociales souscrites forme le capital social de la coopérative. Il garantit la solidité de la société. Il permet à la coopérative d’améliorer ses services et d’en développer de nouveaux, de constituer un fond de garantie et d’investissement nécessaire à ses évolutions.
 
Comment devenir sociétaire ?
En remplissant dans un premier temps l’engagement de souscription, puis en participant à l’assemblée générale constitutive de la société coopérative et en confirmant son engagement par la souscription effective de part(s). La part sociale est fixée à 20 euros. Le nombre minimum de parts dépend de votre catégorie, à voir plus en détails sur notre site.
 
Le placement d’argent dans la coopérative est-il sûr ?
L’objectif est bien sûr de faire de la société coopérative une structure stable et pérenne, destinée à contribuer longtemps à la satisfaction de ses objectifs. Néanmoins souscrire au capital social de la SCIC est avant tout un acte militant et inclut un risque financier, comme toute prise de part sociale.
 
Quels sont les avantages de devenir sociétaire ?
Participation à la vie de la coopérative : tout sociétaire peut participer aux décisions de la coopérative lors des réunions des collèges et de l’assemblée générale sur le principe « une personne = une voix ».
Avantages fiscaux – Impôt sur le revenu des personnes physiques : Les associés personnes physiques, qui souscrivent en numéraire au capital d’une société non cotée lors de sa constitution, peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 18 % des montants investis dans le capital de la société. Toute personne qui souscrit recevra un reçu fiscal et un certificat de parts.