Pâtes fraiches aux lentilles

Les pâtes c’est bon, mais quand elles sont fraiches et faites maison c’est encore meilleur! Qui y a gouté n’achètera plus de pâtes sèche ou alors vraiment pour dépanner!

 

Dans le cadre du festival Alimenterre avec Claude Leclerc du groupe Unesco, nous avons organisé un atelier pour apprendre à faire ses pâtes mais en proposant une alternative faisant la part belle aux protéines végétales.

Le rapport de l’INRA de 2016, sur le quel s’appuie l’édition de ce festival, mettant en avant certains paradoxes et notamment celui de la consommation de protéines animales, nous avons mis en place cet atelier permettant de proposer une recette dans laquelle aucun accompagnement carné n’est nécessaire pour avoir un apport de protéines.

C’est simple, bon , et sain!

 

Pour 1 personne:

100g de farine de blé

50g de farine de lentilles

(1 œuf)

L’œuf est facultatif, on peut le remplacer par un peu d’eau et d’huile. Si on en utilise on compte 1 œuf par 100g de farine de blé.

On mélange les farines et on assaisonne. On peut aussi éventuellement rajouter des herbe ou des épices.

On incorpore l’œuf ou un fond d’eau et on pétrit jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

Quand la pâte ne colle plus et est suffisamment lisse, soit on la passe au laminoire, soit on l’abaisse au rouleau avant de la découper.

A la main , « sur la table » pour reprendre la formule des mamas italiennes, c’est assez sportif. La pate ne doit pas être trop élastique sinon on ne parvient à l’étendre correctement et les pâtes seront épaisses. Les plaques de pâte doivent êtres belles, lisses et douces, elles ressemblent à du cuir. C’est un coup de main à prendre mais que ce soit « sur la table » ou à la machine, ça vaut le coup!

 

Pour la cuisson, on fait bouillir une casserole d’eau salées. A ébullition complète, om immerge les pâtes fraiches et on reste à cote, c’est très rapide! dès que les pâtes flottent, on les égouttent. 

A gouter, avec juste une noix de beurre et un peu de sel pour profiter pleinement de la saveur et de la consistance.